«

»

Mar 12

FAQ jumelle de vision nocturne

FAQ jumelle de vision nocturne


 

Quelles caractéristiques pour choisir sa jumelle de vision nocturne ?

Pas facile de faire un choix lorsqu’on n’y connait rien. Pour bien choisir, il faut pouvoir comparer les caractéristiques essentielles et savoir quel type d’activité on souhaite pratiquer avec. Par une nuit de pleine lune, des jumelles très lumineuses peuvent convenir. Mais pour être utilisable dans toutes les conditions, l’intensification de lumière est indispensable. Il faut donc comparer les caractéristiques suivantes :

–       Grossissement : généralement, il va de 0 à 3x, avec certaines jumelles de vision nocturne allant jusqu’à 8x.

–       Génération : les appareils de génération 3 sont bien plus performants (mais bien plus chers) que ceux de génération 1. Les jumelles de vision nocturne de génération 2 amplifient déjà 20 000 fois plus que ceux de génération 1.

–       Taille d’optique : une grande lentille d’objectif présente le double avantage de laisser entrer plus de lumière et d’offrir une image moins déformée

–      Monoculaire ou binoculaire : un monoculaire est plus facile d’emploi mais ne permet pas la vision 3D. Lire l’article complet.


Yukon EXELON 3×50

A-t-on vraiment besoin d’une  » vision nocturne  » ?

Les premières lunettes de vision nocturne ont été développées à des fins militaires. Aujourd’hui, on peut facilement acheter une jumelle de vision nocturne pour un usage de loisir. Que ce soit pour l’observation de la faune sauvage (gibier ou oiseau), la pêche de nuit, le camping, la spéléologie ou la surveillance et la sécurité, une jumelle de vision de nuit fera une énorme différence. Dès que la luminosité décroit, l’œil humain montre ses limites. Lors d’une nuit noire (absence de lune ou couverture nuageuse épaisse), une jumelle de vision nocturne est même indispensable pour faire la moindre activité.

 

Vision nocturne : comment ça marche ?

Tout repose sur un tube intensificateur de lumière. Un monoculaire de vision nocturne en est équipé de 1, tandis qu’une jumelle de vision nocturne en a 2 (offrant ainsi la vision des reliefs). Même la nuit, une faible quantité de lumière pénètre par la lentille d’objectif ; le tube multiplie les photons en les transformant en électrons ; ces électrons viennent créer une image sur un écran au phosphore (d’où la couleur verte). La plupart sont équipé d’un émetteur infra rouge (IR) additionnel ou en option. C’est une sorte de lampe torche pour vision de nuit qui permet d’augmenter le nombre de photons qui seront capter par l’optique. Lorsque l’obscurité est totale, cet illuminateur IR est indispensable pour voir quelque chose. Lire l’article complet.

 

Les générations de lunette de vision nocturne

Les appareils de vision nocturne sont classés en 3 grandes générations, en fonction de la technologie utilisée. Les performances s’améliorent mais les prix augmentent.

Les tubes de 1e génération ont un facteur d’amplification de 1000 fois. Leur portée est d’environ 100 mètres par nuit sombre. Ils sont en revanche abordables, puisqu’on peut en trouver à 100€. La génération 1+ est constituée des appareils de vision nocturne digital. Ils offrent 2 avantages : la qualité de l’image est meilleure et le signal peut être enregistré.

La génération 2 a une amplification de 10 000 à 30 000 fois et une image plus nette (surtout sur les bords). Cette amélioration des performances permet d’avoir une meilleure portée et autorise des grossissements plus importants mais leur prix est de plus de mille euros.

La génération 3 améliore encore l’amplification (de 30 000 à 50 000) mais leur prix empêche leur utilisation en amateur.

Lire l’article complet.

 

Le bon choix en fonction de l’activité

Voici quelques usages possibles d’une jumelle de vision nocturne et le type d’appareil adapté :

Utilisation de loisir, observation à courte distance (environ 100m) : vision nocturne génération 1

Observation de la faune (gibier, oiseaux d’eau, rapaces), surveillance de bâtiments : vision nocturne génération 1+

Usage processionnel, à grande distance (500m) : vision nocturne génération 2



Ranger 5×42 numérique

Pourquoi est-ce qu’on voit tout en vert dans une jumelle de vision nocturne ?

Même la nuit, on peut voir les couleurs. D’ailleurs, la lumière qui entre dans une jumelle de vision nocturne est bien de toutes les couleurs.

Mais lorsque les photons sont convertis en électrons, il n’y a pas de moyen de conserver cette information de couleur. L’image devient donc en noir et blanc. C’est ensuite, sur l’écran que l’image devient en noir et vert (car ce sont des écrans au phosphore). Pourquoi ?

C’est un choix délibéré, parce que nos yeux sont plus sensibles à la couleur verte. Sur de longues périodes, c’est aussi moins fatiguant.

 

Comment faire lorsqu’il n’y a pas de lumière du tout ?

Les jumelles de vision nocturne amplifient la lumière des milliers de fois. Mais parfois, il n’y a pas de lumière du tout (comme au fond d’une grotte par exemple).

Il faut alors utiliser un illuminateur infrarouge. C’est en fait une lampe touche qui émet de la lumière infrarouge, donc invisible à l’œil nu, mais qui sera amplifiée par la jumelle de vision nocturne.

Il existe des modèles de jumelle à vision nocturne avec un illuminateur infrarouge intégré.

 

Quelle est la durée de vie d’une jumelle de vision nocturne ?

Il y a 2 facteurs qui limitent la durée de vie d’une jumelle de vision nocturne : la durée de vie de l’écran au phosphore et la sensibilité du tube amplificateur de lumière.

Les écrans au phosphore ont une durée de vie d’environ 1500 à 2500 heures. C’est beaucoup. Si vous utilisez le vôtre 1 heure par nuit, 2 fois par semaine, il durera entre 15 et 25 ans. Après, ils foncent avec le temps, rendant l’image moins lumineuse.

Le point faible est le tube intensificateur de lumière, parce qu’il y a le vide à l’intérieur et qu’il n’aime pas l’humidité. Il faut donc faire attention aux chocs et bien faire sécher l’appareil après utilisation.

 

Existe-t-il un appareil de vision de nuit en couleur ?

Non. Que ce soit par la technologie de l’amplification de lumière ou la technologie thermique, il n’existe aucun appareil capable de recréer une image en couleur d’origine.