«

Août 24

Test Luna Optics LN-DM50-HRSD : meilleur monoculaire 2017

Luna-Optics-LN-DM50-HRSD


 

Voilà un appareil presque difficile à classifier tellement il est complet : jumelle de jour, monoculaire de vision nocturne numérique et enregistreur photo et vidéo. On comprend pourquoi c’est le modèle le plus vendu de la marque. Ses caractéristiques de définition d’image, de zoom variable (jusqu’à x20), de capacité de stockage (carte micro SD 4Go fournie) et de résistance à l’eau en font un monoculaire qui peut être utilisé pour de nombreuses applications.

Je pense que c’est le meilleur monoculaire de vision nocturne en vente en 2017 (à un prix raisonable).

 

Caractéristiques techniques

  • Numérique (donc utilisable de jour et de nuit)
  • Zoom x5 à x20
  • Objectif 40mm
  • Illuminateur infrarouge intégré
  • Autonomie 5h
  • Dimensions : 17cm x 8cm x 6.3cm
  • Poids 400g
  • Photo 1280 x 960
  • Vidéo 720p
  • Carte micro SD 4Go

 

Petit rappel sur les jumelles de vision nocturne numériques

Avant de faire une description de la Luna Optics LN-DM50-HRSD, il me semble important de préciser ce qui change, techniquement parlant, entre un appareil de vision nocturne numérique par rapport aux lunettes de vision nocturne analogiques classiques. Car même si le résultat est le même (la faible lumière présente la nuit est amplifiée pour créer une image visible), le mode de fonctionnement est différent.

La technologie des appareils de vision nocturne classiques est assez vieille, elle date grosso modo de la guerre du Vietnam (même si depuis leurs performances ont été largement améliorées). Leur pièce centrale, c’est le tube intensificateur de lumière, qui transforme les photons en électron avec une photocathode, décuple leur nombre, puis les projette sur un écran au phosphore. On reconnait facilement ce type d’appareils par l’image vert/noir qui résulte de ce procédé.

Les inconvénients viennent de la fragilité du tube et de l’impossibilité de les utiliser en plein jour.

Plus récemment, les marques ont commencé à développer des appareils numériques, dans lesquels la lumière est convertie en signal électrique qui est amplifié pour créer directement une image visible. Le principal avantage est de pouvoir ajuster manuellement le gain jusqu’à pouvoir l’utiliser en plein jour comme une jumelle normale. Accessoirement, ça facilite les prises de photo et l’enregistrement de vidéo en y ajoutant un enregistreur numérique.

 

Présentation du Luna Optics LN-DM50-HRSDLN-DM50-HRSD carte SD USB

Avec ses 400g pour une longueur de 17cm, c’est un monoculaire de vision nocturne plutôt compact (ce genre d’appareils pèsent en général entre 350 et 600g).

La forme générale est assez classique d’un monoculaire de vision nocturne moderne : des boutons sur le dessus pour faire les réglages, une lentille d’objectif avec en parallèle un illuminateur infrarouge et un œilleton en caoutchouc pour bien le plaquer sur l’œil. En fait, je réalise maintenant que c’est aussi la forme générale d’un caméscope numérique.

La majorité du boitier est recouvert d’un revêtement en caoutchouc pour une meilleure prise en main. Mais cette couche ne protègera pas contre les chocs si vous le laissez tomber, elle est trop fine.

Au niveau de l’œilleton, il y a 2 petites LED. Celle de gauche est rouge et indique l’activation de l’infrarouge ; celle de droite est verte et indique que l’appareil est allumé. Le placement vers l’arrière fait qu’elles ne sont pas visibles lorsqu’on se trouve en face (ça évite d’être repéré).

On trouve sur ce boitier un pas de vis pour monter un trépied (côté gauche), une prise pour sortie vidéo et une prise pour une alimentation secteur (sur le devant) et un logement pour une carte micro SD et une prise USB (côté droit).

Le zoom optique grossit x5. Après, c’est un zoom numérique qui peut augmenter le grossissement jusqu’à x20. Le champ de vision est de 6° au zoom x5 et descend à 4° au zoom x20.

L’appareil photo / caméscope numérique est intégré et permet de faire des photos de 1.3Mp et des vidéos en 720p. OK, ça ne parait pas grand-chose par rapport à l’appareil photo d’un smartphone. Mais dans le monde des appareils de vision de nuit, c’est déjà beaucoup. Et surtout, il faut se rappeler qu’il prendra ces photos et ces vidéos même au milieu de la nuit.

Il y a un capuchon qui peut être mis sur l’objectif pour le protéger quand on le range. Mais ce capuchon a aussi une autre utilité. Il est percé d’un petit trou, qui permet de simuler une situation de nuit en plein jour. En gros, c’est utile au début, pour s’accoutumer à la manipulation de l’objet et des boutons.

Test du Luna Optics LN-DM50-HRSDLuna Optics LN-DM50-HRSD 2017

L’autonomie théorique est de 5h. Mais ça va dépendre de l’utilisation que vous faites de l’illuminateur infrarouge et de l’enregistreur photo/vidéo. Mais si on n’utilise rien de tout ça, juste pour observer sans IR, j’estime qu’on peut durer à peu près à 9h.

La position des boutons sur le dessus permet une utilisation aussi facile par les droitiers et les gauchers (c’est important de penser à ce genre de détails, car la nuit, tout est un peu plus compliqué). Mais lorsqu’il est monté sur un trépied, les boutons basculent sur le côté gauche. Il faut découvrir la fonction de chaque bouton de jour mais une fois qu’on s’y est habitué, on arrive facilement à tout faire avec l’index et le majeur. Ensuite, il n’y a que le réglage du focus qui nécessite de tourner l’objectif (ce n’est pas un réglage par bouton comme pour le zoom) et le réglage de l’intensité lumineuse par une molette située près de l’œilleton.

Tout est super au niveau de la connectique. La carte micro SD vendue de série fait 4Go et peut être remplacée, la prise USB permet de brancher le Luna Optics LN-DM50-HRSD directement sur un ordinateur (câble fourni) pour transférer les photos et vidéos, la prise DC permet de le brancher sur secteur si besoin (ou sur une prise allume cigare si on achète le câble qui va bien) pour économiser les batteries.

Il est important de comprendre que lorsqu’on regarde à travers l’œilleton du Luna Optics LN-DM50-HRSD, on regarde en fait un petit écran numérique et pas à travers le monoculaire comme on le fait avec des jumelles « normales ». La première chose à faire est donc de régler le focus à l’aide de la molette pour l’adapter à sa vue. Ensuite on n’a plus à y toucher, sauf si on le passe à quelqu’un d’autre. Si on veut ajuster le focus de l’appareil pour voir des objets à des distances différentes, il faudra tourner l’objectif.

Plus le zoom augmente et plus il devient important que l’appareil soit stable. Si vous voulez prendre une photo avec le zoom x20, un trépied sera indispensable pour avoir une image nette. Mais du coup, comme ça fait tourner l’appareil de 90°, les photos et vidéos seront en mode portrait.

Le zoom optique x5 est déjà puissant pour une utilisation de nuit et en fait vraiment un appareil d’observation de la faune. Car plus on augmente le zoom, plus on diminue la quantité de lumière qui entre par l’objectif. Néanmoins, on pourra utiliser le zoom optique par des nuits relativement lumineuses (pleine Lune par exemple) ou alors (et il ne faut pas l’oublier car c’est possible) de jour.

La distance focale minimale (la distance en dessous de laquelle il est impossible d’avoir une image nette) est de 50cm. Cette donnée ne dit certainement pas grand-chose à beaucoup de monde, mais elle est importante pour ceux qui voudraient par exemple observer des grenouilles ou ce genre de choses.

Luna Optics annonce une distance max de 25m. Concrètement, il n’y a aucun problème pour voir distinctement jusqu’à 100m. Au-delà, ça dépend quand même de l’environnement (nouvelle Lune, au fond des bois, etc). Dans les conditions difficiles, l’illuminateur permet de compenser la très faible lumière. C’est un peu comme une torche dont on ne peut voir le faisceau qu’avec des lunettes de vision nocturne. Ca change du tout au tout jusqu’à 100m et au-delà, ça améliore les performances.

 

Conclusion

Pour moi, c’est le meilleur monoculaire de vision nocturne en 2017. Je crois que la plus grande force du Luna Optics LN-DM50-HRSD est sa polyvalence :

  • Observation de jour comme de nuit
  • Prise de photos et enregistrement de vidéos

Ses performances sont également très bonnes, avec la simple précision qu’il vaut mieux utiliser un trépied si on veut utiliser le zoom maximum proprement. Le zoom est surpuissant, l’IR marche très bien.

Le seul point faible que je lui trouve, c’est le champ de vision assez réduit. Mais bon, on ne peut pas avoir un grand champ de vision et un gros zoom, il faut choisir.

Le Luna Optics LN-DM50-HRSD est idéal pour une utilisation en nature (observation de la faune, safari) et ramener des souvenirs sur son ordinateur.

 

Luna Optics LN-DM50-HRSD EUR 453,74 Bouton commander amazon